You are here: Home » Fiches » Comment decrypter ses examens medicaux

Comment decrypter ses examens medicaux

Partager avec vos amis (es) et gagner des points.

Comment decrypter ses examens medicaux

Pour rester en bonne santé, la prévention et le dépistage précoce de certaines maladies améliorent le pronostic.

Les examens médicaux confirment le diagnostic d’une maladie existante, permettent d’étudier l’évolution ou l’efficacité d’un traitement. Ces examens sont indispensables et d’autres examens sont complémentaires. En pratique ce sont des analyses qu’on doit apprendre qui portent sur : « la Densitométrie osseuse, les examens sérologiques, les examens microscopiques, la coloscopie, la mammographie, la thyroïde, l’hémoccult, l’échographie Doppler, L’échographie, Les dents et les frottis de dépistage»

Les examens de laboratoire

Les analyses biologiques de base comportent :

–         La numération formule sanguine, ou NFS (qui détermine le nombre et le pourcentage des cellules du sang), ou plus largement la numération globulaire, aussi appelée hémogramme, qui se décompose de la manière suivante :

  • Nombre de globules rouges, ou hématies (4 à 5 millions constituent la norme pour adulte ; en dessous en parle d’anémie, au-dessus de polyglobulie ;
  • Nombre et différents de globules blancs, ou, leucocytes. Les globules blancs jouent un rôle essentiel dans notre système de défense immunitaire.
  • Nombre de plaquettes ; celles-ci sont nécessaires à la coagulation (la norme se situe autour de 250 000).

–         Les dosages biochimiques (dont certains peuvent être effectués dans les urines) ; il s’agit principalement de la glycémie (taux de sucre, qu’il est essentiel de surveiller car il peut parfois signaler un danger de diabète débutant) et du bilan lipidique : le cholestérol HDL  (le bon), le LDL (le mauvais) et le cholestérol total mais aussi les triglycérides.

Parmi les autres dosages classiques, il faut également citer l’urée, dont une concentration trop importante dans le sang peut traduire une insuffisance rénale.

 
iconicon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *