You are here: Home » Fiches » La mémoire et l’apprentissage

La mémoire et l’apprentissage

Partager avec vos amis (es) et gagner des points.

La mémoire, facultés et apprentissages

Le philosophe anglais John Stuart Mill apprit le grec à trois ans et acquit un savoir qui faisait de lui l’un des hommes les plus cultivés de son époque.

Napoléon 1er aimait à répéter : « Une tête sans mémoire est une place forte sans garnison. »

Le général de Gaulle avait en tête le contenu intégral de ses discours, le fait de ne pas avoir de papiers devant lui auxquels il aurait dû se référer, augmenta sans aucun doute son prestige.

Des défaillances de notre mémoire ? Qui ne s’est jamais plaint ? Les oublis malencontreux : Ah, si je gardais moi aussi une mémoire infaillible, si je faisais partie de ce club très sélect de gens qui conservent sûrement sans effort le moindre nom, le moindre chiffre, dans les cellules bien ordonnés de leur mémoire.

Avoir une excellente mémoire relève du miracle. Un don du ciel..

Pour l’étudiant qui tout à coup « ne se souvient plus » devant sa feuille blanche d’examen. Sans être l’unique clé de la réussite et du bonheur, la mémoire peut, alliée à d’autres facultés intellectuelles et qualités morales, séduire et attirer la confiance et le respect.

Votre mémoire a besoin d’alliés. Il faut orienter notre pensée vers ce que nous faisons facilement, avec plaisir et avec succès, pour pouvoir ensuite développer nos points faibles. Une bonne mémoire, fidèle et efficace, est donc une exigence importante de la réussite.

Il est très important de « démystifier » la mémoire et de connaître son fonctionnement pour qu’elle puisse servir de façon optimale dans notre vie.

Ceci passe par parfaire sa mémoire visuelle et auditive. Prendre des notes : symboles, abrégé, abréviations..

Choisir de connaître sa mémoire c’est en finir avec les trous de mémoire.

 
iconicon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *