You are here: Home » Guides » Le CV quelques conseils et pièges

Le CV quelques conseils et pièges

Partager avec vos amis (es) et gagner des points.

1ère partie

D’après une étude réalisée auprès des chargés de recrutement en entreprise, les principaux critères de sélection sont :

–         90 % les qualités comportementales,

–         82% l’expression orale,

–         45 % le savoir faire technique propre au métier,

–         43% l’expression écrite.

L’objectif du CV c’est d’obtenir un entretien qui vous permettra de décrocher un emploi.

Donc votre CV ne doit pas tout donner au lecteur. Gardez des infos complémentaires ou nouvelles pour l’entretien.

Pour que votre CV crée l’envie de vous rencontre, il faut qu’il éveille la curiosité et qu’il se démarque un minimum.

Évitez donc les modèles proposés par Word ou le CV ultra classique, une fiche de la sécurité sociale, votre CV, c’est votre carte visite, pas celle de Monsieur tout le monde. Ne laissez pas une tierce personne vous imposer une mise en forme qui ne vous plait pas.

CV-conseils-redaction

Le CV quelques conseils et pièges

Conseils :

Au premier coup d’œil, on doit savoir pour quel métier vous postulez, donc mettez un Titre.

Les fautes mortelles : un énorme «  Curriculum Vitae » comme titre ou rubrique « État civil ».

Vos compétences spécifiques :

Créez une rubrique spécifique dans votre CV où vous ferez apparaître tout ce que vous savez déjà faire et qui servira dès votre arrivée dans l’entreprise. Par exemple : mise en pratique d’un réseau de PC – 5 postes en wifi sera plus crédible que mise en réseau de PC.

A la première lecture, un recruteur pressé ne lira que cette rubrique là.

Pour toute information que vous donnez, posez vous la question : est-ce que cela va donner envie au lecteur de me rencontrer ?

Le mot à oublier « stage ». Stagiaire est un statut. Il faut apprendre que soit vous avez réellement travaillé et dans ce cas c’est une expérience professionnelle; soit ce que vous avez fait était sans intérêt et cela ne sert à rien d’en parler.

Si vous avez obtenu un diplôme : donnez seulement la date à laquelle vous l’avez eu, pas combien d’années cela vous a pris.

Pour une formation non diplômante, précisez la période sur laquelle la formation s’est étirée.

Pour vos expériences professionnelles, l’année et la durée suffisent.

Du plus récent au plus ancien.

Que ce soit pour votre formation ou votre expérience professionnelle, c’est toujours le plus récent qui prime. En termes de formation, ne remontez pas plus loin que le bac (ou niveau bac).

Évitez les abréviations par exemple : etc.., elles gênent la lecture. Mieux mettre le mot intégralement.

Évitez de trop jongler avec le gras, soulignés, italiques et les diverses combinaisons possibles de ces trois types de fioritures.

Les phrases à tiroir les plus claires sont souvent les plus courtes : sujet, verbe et un ou deux compléments.

Coupez une phrase longue en plusieurs phrases courtes.

Une faute d’orthographe ou de grammaire et dans 99% des cas, c’est direct à la poubelle.

Sous Word, tout ce qui est souligné de rouge indique une faute d’orthographe, tout ce qui est souligné de vert, une faute de grammaire.

PDF Les grandes règles « Le CV, la lettre et l’entretien »

2ème partie

 
iconicon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *