You are here: Home » Fiches » Les questions classiques d’un entretien d’embauche

Les questions classiques d’un entretien d’embauche

Partager avec vos amis (es) et gagner des points.

Quelle est votre situation familiale ?

Le recruteur ne s’intéresse pas vraiment à votre situation familiale. Il cherche à savoir si vous vivez avec quelqu’un ou si vous êtes célibataire. Il essaie de comprendre et à cerner la place qu’occupe le travail dans votre vie. Le recruteur par cette question se demande par exemple si vous êtes très disponible ou plutôt du genre à rentrer tôt le soir pour retrouver votre femme.

Réponse à éviter : « Je pense que c’est très personnelle. »

Réponse possible : « Je suis mari (é), sans enfant / et j’ai un enfant âgé de neuf mois. »

Quels sont vos centres d’intérêt ?

Le recruteur regarde la dernière rubrique de votre CV, consacrée aux loisirs et divers… Il cherche à vous coincer le jour de l’entretien ! Vous devez avoir quelque chose à dire. Si vous etes musicien, mettez en avant le style que vous aimez et les soirées auxquelles vous avez assistez. Vos loisirs restent des caractéristiques tangibles de votre personnalité.

Réponses à éviter : « J’aime bien écrire des poèmes… j’aime bien aussi aller au stade. »

Réponse possible : « Je suis un(e) grand(e) lecteur (trice). »

Quel est le dernier livre que vous avez lu ?

Un diplômé de l’enseignement supérieur est supposé lire régulièrement, soit des magazines,  soit des livres et des journaux.

Réponses à éviter :   « Je n’ai vraiment pas le temps de lire, je suis débordé. »

Réponse possible : « Je lis peu de romans, car je suis un(e) grand(e) consommateur (rice) de magazine. »

Quelle est la personne que vous estimez / qui vous a marqué(e) le plus dans votre vie ?

Vous avez pour cette question l’embarras du choix pour répondre, des réponses qui peuvent aller depuis « ma mère » jusqu’à Platon, en passant par l’un de vos tuteurs, un héros dans la mythologie, une personnalité médiatique people …etc

Réponse à éviter : « c’est une question difficile, je ne sais pas répondre à cette question. »

Réponse possible : « Je pense à l’un de mes professeurs de première qui enseignait le français. Ses cours étaient intéressants. Pour aborder un nouveau thème, par exemple, il faisait une ouverture qui s’était déroulé dans la semaine. Du coup, tout le monde dans la classe avait envie d’en savoir plus. »

Entretien d’embauche : ce qu’il faut pas faire

 
iconicon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *