Des drones survolent des sites nucleaires en France

Partager avec vos amis (es) et gagner des points.

Le réacteur nucléaire de Penly dans le nord de la France on a repéré un drone volant exploité par des inconnus. Les autorités françaises ont confirmé vendredi dernier qu’ils avaient détecté des drones survolant plus d’une centrale nucléaire, le dernier d’une déconcertante série d’incidents partout dans pays.

Un porte-parole des forces de sécurité a déclaré: « un Drone de type machines a survolé deux centrales nucléaires cette nuit. Ils ont été détectés par la police chargée de la protection des sites.

ces machines n’étaient pas neutralisée, car ils ne représentent pas une menace directe pour les installations nucléaires, a ajoué le porte-parole.

La Société nationale de l’énergie EDF a déclaré mercredi qu’il avait identifié sept drones survolant ses usines ce mois  et avait déposé une plainte auprès de la police. Un porte-parole d’EDF a confirmé l’incident le plus récent, cet incident est arrivé autour de 9h, heure locale de Penly dans le nord de la France.

Une enquête a été lancée, une source proche confirme qu’on essaie de trouver le pilote du contrôlé à distance du drones. Le drone qui ont survolés les sites nucléaire ont suscités nombreuses questions sur la sécurité des centrales en France. Le pays dépend fortement de l’énergie nucléaire pour la production d’électricité.

Le ministère de l’intérieur a souligné qu’un drone ne pose pas de problème pour les installations qui sont « conçus pour résister à un tremblement de terre ou un avion s’écrase sur elle ».

 

drone site nucleaire france

drone site nucleaire france

Il est contraire à la loi française à voler dans un délai de cinq kilomètres (trois milles) de rayon d’une centrale nucléaire.  Tous ceux qui enfreignent la loi sont passibles d’un an de prison et une amende de 75 000 euros (59 000 € ).

Le lobby environnemental Greenpeace, dont les militants ont dans le passé organisé des manifestations dans les installations nucléaires en France, ont nié toute implication dans le mystérieux survol des sites nucléaires.

La France, qui dépend du nucléaire, exploite 58 réacteurs et a été un chef de file international  propagandiste de l’énergie atomique.

Mais dans le cadre d’un accord avec les Verts avant le 2012 élections parlementaires et présidentielles,  le Président François Hollande le parti socialiste avait promis de réduire le recours à l’énergie nucléaire de plus de 75% à 50% par l’arrêt 24 réacteurs d’ici 2025.

 
iconicon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *